Avant la pandémie de Covid-19, les entreprises avaient encore du mal à accepter le télétravail. Mais à cause des conditions sanitaires, ce mode de travail s’est rapidement imposé. Ainsi, l’objectif était de maintenir l’activité économique tout en réduisant le nombre de salariés présent dans les bureaux. Cependant, il est important de bien organiser le télétravail pour limiter les risques comme le burn-out. Dans cet article, vous allez découvrir comment réussir sa mise en place.

Comment organiser le télétravail au sein de son entreprise ?

La mise en place du télétravail dans une entreprise se fait dans un cadre légal que l’employeur doit respecter.

Processus de mise en place du télétravail dans une entreprise

Pour mettre en place le télétravail : un simple accord entre l’employeur et le salarié est suffisant. Sa mise en place peut se faire également par un accord collectif qui va, par exemple, préciser les conditions de passage en télétravail, le temps de travail, l’accès des salariés handicapés au télétravail. Quant à la charte élaborée par l’employeur, elle doit obtenir l’avis du comité social et économique.

De plus, depuis l’entrée en vigueur de la loi sur le renforcement du dialogue social, l’employeur n’est plus obligé de modifier le contrat de travail pour organiser le télétravail.

Les obligations et droits de l’employeur

Le télétravail s’applique à toutes les catégories professionnelles. Cependant, l’employeur peut le refuser au salarié qui en fait la demande en étant obligé de justifier son refus. En cas de conflit, c’est le Prud’homme qui va trancher.

Lorsque le télétravail est appliqué dans les entreprises, l’employeur a pour obligations :

  • d’informer les télétravailleurs de leurs droits et obligations par rapport à l’utilisation des moyens d’information et de communication ainsi que les sanctions en cas de non-respect de leurs obligations ;
  • de prévoir un entretien annuel sur les conditions de travail pour les salariés en télétravail ;
  • de mettre en place des plages horaires durant lesquelles le salarié pourra être contacté par l’employeur ;
  • de proposer en priorité, aux télétravailleurs de reprendre un poste en présentiel dans l’entreprise en fonction de leurs qualifications et compétences.

A noter qu’avec la crise sanitaire du Covid-19, les entreprises en France ont l’obligation de placer leurs salariés en télétravail dès que cela était possible.

Les obligations et droits du salarié que l’employeur doit respecter

Un salarié en télétravail a des obligations vis-à-vis de son employeur. Il doit notamment respecter les conditions de travail prévu dans le contrat comme :

  • les horaires définis par son employeur ;
  • rester joignable pendant ses horaires de travail ;
  • respecter les consignes d’utilisation du matériel en télétravail ;
  • ne pas faire concurrence de manière directe ou indirecte à l’employeur.

En contrepartie de ces obligations, les télétravailleurs ont les mêmes droits que les salariés en présentiel dans l’entreprise. Ainsi, ils ont droit à des congés payés, une pause repas ou des tickets-repas. Le salarié a également droit à la protection de sa vie privée en limitant l’utilisation de la webcam ou des logiciels de contrôle qui risquent de devenir abusifs.

Enfin, c’est l’employeur qui doit fournir le matériel informatique et la connexion internet aux salariés qui travaillent depuis leur domicile.

Le télétravail mal organisé augmente le risque de burn-out

Après deux ans de pandémie de Covid-19 et la banalisation du télétravail, l’état psychologique des salariés français s’est aggravé. Selon les chiffres du baromètre du cabinet RH Empreinte humaine : 36 % des télétravailleurs seraient en burn-out et contre 34 % des salariés en général. De plus, la détresse psychologique des salariés a commencé à se dégrader fin 2021. Un sondage fait avec en collaboration avec OpinionWay d’octobre 2021 a mis en avant que 38 % des salariés en France sont en détresse psychologique.

Avec environ 2,55 millions de salariés touchés par le burn-out dès le début de la pandémie de Covid-19. Un chiffre qui a bondit de 25 % par rapport à mai 2021 selon le cabinet Empreinte humaine. Un niveau élevé causé par l’épuisement après plus de 18 mois de crise. Selon cette étude, on constate que les femmes sont les plus touchées par le burn-out chez les télétravailleurs en France. En effet, c’est 44 % de femmes touchées contre 33 % d’hommes. Les jeunes sont également touchés puisque selon le sondage OpinionWay, les salariés victimes de burn-out ont moins de 39 ans. Il donc un lien entre télétravail et burn-out.

Motivation et télétravail : comment soutenir ses équipes à distance ?

Le télétravail ne permet pas toujours de soutenir convenablement les salariés. Pour motiver les équipes vous pouvez mettre en place le small talk virtuel. Vous pouvez organiser des réunions à distance par visioconférence avec des logiciels comme Zoom, Skype ou Microsoft Teams. Des réunions à distance qui devront être moins formel par exemple avec des rendez-vous café, petit-déjeuner ou déjeuner avec les collaborateurs. L’objectif est de mieux connaitre les salariés et de maintenir les liens même si chacun reste à son domicile.

Enfin, le random coffee est un moyen de connaitre les nouveaux collaborateurs même s’ils sont en télétravail. C’est un bon moyen de préparer le retour des salariés en présentiel dans l’entreprise. Vous allez ainsi gagner dans leur intégration au sein de l’équipe.

Vous allez aimer

Animer des réunions commerciales efficaces

Comprendre ses clients

Les clefs du succès pour manager commercial confirmé