La lutte contre les cybermenaces est devenue un enjeu important pour les entreprises et l’État français en raison de son impact sur l’économie. Le développement rapide des nouvelles technologies de la communication a accentué ce phénomène sans parler du montant des préjudices des cyberattaques qui a atteint plusieurs centaines de milliards d’euros par an en Europe. Découvrez dans cet article, ce qu’est la cybermenace et comment y faire face.

Qu’est-ce qu’on entend réellement par cybermenace ?

La cybermenace peut se définir comme toute activité qui risque de compromettre le système informatique d’une entreprise privée ou d’une entité publique. Les menaces peuvent être intérieures et extérieures. En effet, les auteurs des cyberattaques peuvent venir des États, de groupes de personnes ou hackers qui cherchent à tirer avantage des vulnérabilités informatiques et l’insuffisance de sensibilisation à la cybersécurité.

Quelles sont les raisons des cyberattaques ?

Les causes des cyberattaques sont nombreuses. Cela peut s’agir de raisons économiques comme le vol d’argent à un particulier ou à une entreprise, d’une campagne de dénigrement, de l’espionnage industriel. En effet, pour les intérêts politiques, ils peuvent servir à orienter le résultat d’un espionnage militaire ou une prise de contrôle des outils de communication.

L’activisme peut aussi être à l’origine des cyberattaques. Dans ce cas, les cybercriminels vont agir pour nuire à une entreprise ou à une entité étatique impopulaire afin d’attirer l’attention sur des objectifs politiques avec leur action.

Les différentes formes de cybermenaces

La cyber menace peut prendre plusieurs formes :

  • le piratage de système informatique qui se matérialise par un accès non autorisé du propriétaire ;
  • l’usurpation d’identité consiste à l’utilisation d’informations personnelles pour faire des actions frauduleuses ;
  • les virus ou programmes informatiques malveillants qui vont perturber le fonctionnement normal du système informatique et qui sont connus sous le nom de malwares ;
  • la fraude à la carte bancaire lorsqu’il y a un débit inhabituel sur votre compte ;
  • le chantage à la webcam qui est une escroquerie destinée à vous extorquer de l’argent ;
  • le courrier indésirable qui est une communication publicitaire ou malveillante ne respectant pas la législation en France en matière de consentement du destinataire.

De l’influence à l’ingérence, la démocratie française face aux cyber menaces

Les cyber menaces peuvent avoir une influence sur la démocratie notamment au moment des élections. Les données d’utilisateurs de réseaux sociaux peuvent ainsi être collectées sans leur consentement par des sociétés privées pour mettre en place une campagne de dénigrement contre une personnalité politique, par exemple.

Afin d’y faire face, le gouvernement français lutte contre la désinformation avec la promulgation de loi comme la lutte contre la manipulation de l’information de 2018. C’est une mesure qui donne au CSA le pouvoir de suspendre ou d’interrompre la diffusion d’informations mensongères par une télévision contrôlée par des États étrangers portant aux atteintes du pays. Néanmoins, l’efficacité de cette mesure a été remise en cause par plusieurs experts qui risque au contraire de diminuer la confiance aux dirigeants.

Mais depuis 2015, la France a mis en place une stratégie nationale pour la sécurité du numérique qui met en avant l’importance de garantir la souveraineté nationale, d’informer le grand public et de faire de la sécurité numérique une priorité pour les entreprises.

Notons que la surveillance d’internet permet de limiter les cyberattaques.

Comment se protéger contre les cybermenaces ?

Aucune entreprise ou entité n’est jamais à l’abri d’une cyberattaque. Cependant, il est possible de prendre des mesures pour se protéger de ces cybermenaces.

Sauvegarder vos données

La sauvegarde des données est l’un des meilleurs moyens pour limiter les dommages causés par les cyber attaques. Vous aurez l’occasion de supprimer ou de modifier vos données en cas de menace.

Mise en place d’un contrôle d’accès au système

Pour réduire les risques de cyberattaques, vous devez faire preuve de rigueur par rapport à l’accès à votre système. Il est, par exemple, conseillé de révoquer l’accès d’un ancien employé et de mettre en place un contrôle d’accès strict. Une solution qui consiste à empêcher un ancien salarié mécontent d’agir contre votre entreprise à travers le système informatique. Ainsi, seules les personnes autorisées pourront avoir accès au système.

Recourir à une assistance professionnelle

Il est impératif de vous tenir au courant des dernières menaces et stratégies en matière de cybersécurité pour être en mesure de détecter les attaques le plus rapidement possible. La détection peut être mise en œuvre avec des outils de surveillance.

Utilisation de l’authentification multifacteur

C’est un moyen d’empêcher les hackers d’accéder à votre réseau s’ils ont pris connaissance de vos mots de passe. Cette méthode entre parmi les précautions importantes pour une entreprise qui est exposée à une cyber menace comme le phishing par messagerie électronique.

Sensibilisation et formation des employés

Il est indispensable de sensibiliser et de former les employés à l’importance de la cyber sécurité pour éviter les cyberattaques. Une formation pouvant être faite par un organisme spécialisé et agréé comme Adaliance.

Mise à jour des systèmes

Les systèmes ou les programmes utilisés dans votre entreprise doivent être mis à jour. C’est une mesure qui permet de profiter des derniers correctifs de sécurité par rapport aux vulnérabilités déjà connues.

Utilisation des pare-feu et antivirus

Les appareils connectés au réseau internet de votre entreprise doivent avoir un logiciel antivirus ou pare-feu contre les malwares. Ils permettent d’avoir une protection supplémentaire en détectant et en atténuant la cyber menace.

Vous allez aimer

Animer des réunions commerciales efficaces

Comprendre ses clients

Les clefs du succès pour manager commercial confirmé