Comment manager avec la semaine de 4 jours ?

La semaine de 4 jours, entrée en vigueur en Belgique depuis le 20 novembre 2022, comme l’une des mesures de la loi “Deal pour l’emploi” et testée dans plusieurs autres pays, consiste à concentrer les heures de travail sur 4 jours au lieu de 5. 

Elle est possible avec et sans réduction de temps de travail, même si l’idée d’abaisser la durée de travail hebdomadaire à 32h est évoquée.

Cette mesure a de nombreux avantages, mais, comme toute transformation, elle entraîne des questionnements, notamment en termes de management.

Les avantages de la semaine de 4 jours

Si la semaine de 4 jours est si populaire, c’est qu’elle apporte de nombreux bénéfices, à la fois pour l’entreprise mais aussi pour les collaborateurs.

Amélioration du bien-être

Comme nous l’avons vu dans nos articles précédents, la qualité de vie au travail et le bien-être des employés sont au cœur des préoccupations. En réduisant le nombre de jours de travail, on constate une réduction de la fatigue et du stress des salariés, ce qui contribue à améliorer leur motivation au travail.

Renforcer l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle

Dans notre article sur les clés de la qualité de vie au travail, nous avons vu que l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle était très important pour le bien-être des salariés. Avec un jour de congé supplémentaire par semaine, les employés pourront consacrer davantage de temps à leur vie personnelle et familiale.

Amélioration de la productivité

Vous l’aurez compris à travers nos précédents articles, un salarié heure est un salarié plus productif. Avec une semaine plus courte, les employés auront plus de temps pour se reposer et se détendre, ce qui pourra contribuer à les rendre plus productifs sur leur temps de travail.

Attraction et rétention des talents

Enfin, c’est un argument non négligeable pour attirer de nouveaux talents et garder ceux présents dans l’entreprise. Cela permet par conséquent de limiter les coûts liés au recrutement et à la formation.

Un défi pour les managers

Comme évoqué précédemment, la semaine de 4 jours représente un défi pour les managers, qui devront faire preuve d’adaptabilité pour la mettre en œuvre.

Organisation de la charge de travail

Pour que les activités clés de l’entreprise ne soient pas interrompues, le manager devra planifier au mieux la charge de travail. Les horaires et jours de travail devront être coordonnés, d’autant plus en cas de réduction du temps de travail. Il devra également s’assurer que le travail est accompli dans les délais impartis et que la productivité reste constante.

Communication efficace

Il appartient également au manager de mettre en place une communication saine et efficace au sein de son équipe, et ce même si les collaborateurs ne sont pas présents en même temps. La communication demeure un facteur déterminant en termes de bien-être, de productivité et de motivation, c’est pourquoi ce rôle de coordinateur est extrêmement important.

Flexibilité et vigilance

Bien évidemment, dans le cas de la mise en place d’une semaine de 4 jours, le manager va se retrouver face aux demandes de ses employés sur l’organisation de leur temps de travail. L’un préfèrera être en congé le mercredi, l’autre un vendredi… Bien que la flexibilité soit une qualité appréciable et recherchée par les collaborateurs, le manager devra avant tout s’assurer que les employés puissent accomplir efficacement leur travail. Il lui appartient de veiller à ce qu’ils restent productifs et motivés, même avec la semaine de 4 jours. C’est donc un véritable jeu d’équilibriste qui lui est demandé, pour parvenir à satisfaire l’entreprise, l’équipe et l’individu.

Les étapes de la mise en place de la semaine de 4 jours

Vous êtes maintenant décidé à faire face à cette transformation ? Il existe un certain nombre d’étapes à respecter pour le bon déroulement de la transition :

Évaluer les besoins de l’entreprise

Pour commencer, il convient d’évaluer les besoins de l’entreprise pour vous assurer qu’un passage à 4 jours de travail est une option viable. Il faudra de ce fait vous intéresser à la charge de travail, aux coûts ou encore à la productivité de vos équipes et dresser un tableau d’ensemble sur lequel baser votre réflexion.

En fonction de votre activité, il vous faudra déterminer les horaires de travail les plus adaptés, tout en tenant compte des impératifs personnels de vos salariés.

Communication avant, pendant, après

Avant toute chose, il convient de discuter de cette transition avec les employés pour obtenir leur avis et leur soutien.

Si la décision est prise, il faudra alors mettre en place des outils de communication efficaces pour permettre aux équipes de travailler ensemble de manière flexible et agile. La communication est indispensable à une bonne organisation.

Monitorer et ajuster

Une fois la semaine de 4 jours mise en place, il faudra vous assurer qu’elle a bien un impact positif sur l’entreprise, le bien-être des employés et éventuellement la productivité. En cas de difficulté, il est important de faire preuve de flexibilité et de vous adapter aux besoins de chacun, pour garantir le succès à long terme de cette mesure.

Pour conclure

Vous l’aurez compris, la semaine de 4 jours est riche en promesses, mais demande de la réflexion et de l’adaptabilité de la part des dirigeants et managers. Rassurez-vous, il existe un certain nombre de formations et d’accompagnements pour vous aider à la mettre en place !

Quelles sont les tendances du management pour 2023 ?

Où en sommes-nous ?

Le management avant la Covid-19 était déjà en transformation, mais la pandémie a contraint les entreprises à revoir drastiquement leur organisation. Le télétravail, qui n’était jusqu’alors en place qu’au bon vouloir de l’entreprise et sous certaines conditions, s’est retrouvé imposé pour tous et est maintenant une nouvelle norme, à laquelle les employés ne comptent pas renoncer.

De plus, l’arrivée sur le marché du travail d’une nouvelle génération en quête de sens oblige les entreprises à revoir leurs pratiques pour séduire et garder les candidats. 

Face à ce constat, il convient de s’interroger sur les bonnes pratiques du management pour 2023. 

Le travail hybride, la solution ?

On l’aura compris, le télétravail est un acquis auquel les employés sont maintenant habitués. Pour autant, on a aussi rencontré ses limites lorsqu’il a été imposé à tous durant la pandémie : manque de lien social, disparition de la cohésion d’équipe, augmentation des risques psychosociaux… Ce qui convient à un salarié n’est pas l’idéal d’un autre.

C’est pourquoi le travail hybride a le vent en poupe. Il permet d’arriver à un équilibre entre la volonté de certains de travailler de la maison et le besoin de garder une cohésion d’équipe qui a tendance à s’étioler lorsque chacun reste chez soi. Les entreprises doivent donc trouver le moyen de mettre en place un travail hybride qui demeure collaboratif et efficace. Elles doivent donc vraiment accompagner leurs managers dans la mise en place de ce nouveau type de management, relativement complexe. 

Vers la semaine de 4 jours ?

L’année 2023 sera également marquée par le débat de plus en plus important de la pertinence de la semaine de 4 jours.

Les avantages de cette organisation du temps de travails sont certains : Équilibrer la vie professionnelle et la vie privée, doper la productivité des salariés, réduire le taux d’absentéisme…

Mais les défis pour les managers seront nombreux : accompagner de façon pertinente leurs collaborateurs qui seront amenés à effectuer des journées plus longues, à travailler plus en moins de temps…en un mot comme en cents, il faudra réorganiser le temps de travail des salariés…et être agile…

Plus d’agilité et de flexibilité ?

La méthode Agile, à l’origine créée dans le cadre du développement logiciel, s’est ensuite étendue à bien d’autres domaines, y compris celui du management. Elle impose des comportements et des méthodes de travail pensés pour s’adapter aux changements et aux imprévus.

Les entreprises agiles sauront s’adapter aux changements sociaux, culturels et économiques et prendre une nouvelle direction de manière bien plus fluide, si cela s’avère nécessaire.

Un management agile se doit d’être flexible et adaptable, pas seulement concernant le télétravail et les horaires, mais pour l’ensemble de l’organisation. En adoptant ce reflexe, la capacité d’adaptation des équipes et de l’employeur sera accrue, le risque d’être submergé par des imprévus sera amoindri et les conditions de travail se trouveront améliorées. 

Mettre l’accent sur la QVTC

En 2022 déjà, le sujet de la qualité de vie et des conditions de travail (QVTC) était au cœur des préoccupations. A juste titre, puisque selon un sondage réalisé par OpinionWay, 91% des interrogés affirmaient que le bien-être au travail avait une incidence sur leur bonheur personnel. La qualité de vie au travail a également un impact direct sur la motivation, la productivité et même les absences. 

Quand on aborde la QVCT, il n’est pas seulement question de partage et de convivialité. Selon l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT), il s’agit des « actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail et la performance globale ».

Cela passe par des mesures concernant la santé physique et morale de l’employé, afin de limiter les risques psychosociaux. Parmi ces actions d’amélioration de la QVTC, on retrouve notamment : le télétravail, des horaires adaptables, des espaces de repos adaptés, des ateliers à destination des employés, une restauration de qualité à tarif abordable… Mais aussi la formation, la possibilité d’évoluer en interne, le maintien de l’emploi ou encore la qualité du management.

Manager avec bienveillance

Le management bienveillant est lié de manière intrinsèque à la QVTC. En mettant l’accent sur l’humain, les managers tendent à renforcer l’engagement des employés, par le développement de la cohésion d’équipe et d’un climat de confiance. 

En se détachant du management pyramidal et en se mettant à la place des salariés, le manager prend la mesure de la quantité de travail et de la pénibilité de certains objectifs. De cette manière, il est capable d’écouter ses équipes et de les valoriser davantage, ce qui a une influence directe sur leur productivité et leur bien-être.

Si le manager a une meilleure connaissance de son équipe, du travail effectué et qu’il est à l’écoute des problématiques rencontrées, il pourra plus facilement mettre en œuvre les mesures nécessaires pour pallier les difficultés.

Mettre en avant les valeurs de l’entreprise

Enfin, comme nous l’avons abordé précédemment, les employés sont en quête de sens dans leur travail. Dans le processus de recrutement, c’est d’ailleurs le second critère de décision pour les candidats, après l’intérêt pour les missions proposées et loin devant le niveau de rémunération proposé

Les critères de sélection des employés sont donc en évolution, et les valeurs de l’entreprise dans laquelle ils travaillent gagnent en importance. Une entreprise responsable ou éthique, qui véhicule des actions et un message important, sera une source de fierté pour ses salariés, qui, il ne faut pas l’oublier, demeurent ses meilleurs ambassadeurs.

Construire et développer son leadership

Le leadership est une compétence essentielle pour tout manager et chef d’équipe. Ces derniers doivent également être capables d’aider les employés, individuellement et collectivement, à atteindre les objectifs fixés.

Pourquoi développer des compétences en leadership ?

Le leadership est une compétence de gestion essentielle pour obtenir le soutien, l’adhésion et l’implication de l’équipe que vous gérez. Un bon manager doit être capable de se comporter correctement devant ses collaborateurs afin que ses décisions soient facilement acceptées et suivies. Le développement du leadership rend les managers plus efficaces, plus dignes de confiance et plus légitimes aux yeux de leurs collaborateurs.

leadership et management
Source : Leadership versus Management

Développer son leadership

Soyez positif et trouvez l’inspiration

La première étape du leadership est d’être positif. Tout commence par vous. Votre façon de voir et de penser les choses est automatiquement communiquée à vos collègues. Deuxièmement, vous devez éviter les personnes qui apportent des pensées négatives au groupe et démotivent les membres.

Une bonne motivation peut améliorer les performances de votre équipe ! Motivez donc votre personnel au maximum. N’hésitez pas à organiser un événement pour chaque succès, à récompenser ceux et celles qui le méritent, à partager un feedback constructif et positif, à apprécier les autres, etc.

De plus, inspirez-vous des grands leaders. Vous serez enthousiaste à l’idée d’apprendre des techniques pour atteindre leur niveau. Bien entendu, vous devez aussi être patient.

Montrez vos compétences

Si vous voulez que votre équipe réussisse, vous devez être le meilleur. Partez du principe que vos compétences peuvent progresser sans cesse. Vous devriez vous améliorer progressivement au fil du temps. Pour ce faire, n’hésitez pas à suivre une formation en leadership pour approfondir vos connaissances et votre savoir-faire et développer vos compétences de leader dans votre entreprise.

En outre, vous serez confronté à de nombreuses décisions dont le résultat ne sera pas toujours positif. Par exemple, si vous n’avez pas pris le temps de relire la présentation d’un membre de votre équipe et que celle-ci comporte des erreurs, vous aurez une part de responsabilité à assumer. Prendre sur soi sans rejeter sans cesse la faute sur les membres de votre équipe est un pas important vers le leadership.

Fixez des objectifs clairs

Le charisme n’a aucun intérêt en entreprise si les objectifs fixés ne sont pas clairs. C’est pourquoi il est important d’avoir une vision nette et des principes de base pour assurer un leadership solide. Cela rendra vos actions quotidiennes plus pertinentes. Votre rôle de manager doit mêler organisation et inspiration pour vos collaborateurs et collaboratrices.

De même pour les dirigeants d’entreprises : que ce soit à moyen ou à long terme, ils doivent analyser les tendances des marchés et les développements dans les mois et les années à venir. Ils sont responsables des décisions et d’une politique pour convertir ces analyses en actions concrètes que tous les employés peuvent comprendre.

Déléguez et discutez

Vous avez des difficultés à déléguer, à confier des projets ? Les leaders doivent être capables de faire confiance à leurs collaborateurs et collaboratrices. Pourquoi ? Parce-que le management est un métier à part entière, et une équipe est constituée de personnes ayant des expertises variées.

Prenez le temps de demander à votre équipe ce qui les motive et les démotive. Partagez des informations utiles, échangez des idées, demandez des avis… En parallèle, organisez des événements qui permettent d’améliorer la cohésion au sein de l’équipe : team building, événements professionnels, excursions, etc.

Améliorer son leadership en tant que manager

Vous voulez améliorer votre style de gestion ? Voici les leviers sur lesquels vous concentrer pour améliorer votre leadership :

  • La motivation personnelle : le leadership vous aidera à comprendre les différents leviers efficaces pour motiver votre équipe en tant que groupe et individuellement. Cette approche peut contribuer à maintenir la motivation et l’investissement des employés et à établir des relations saines.
  • La communication : la capacité à communiquer avec votre équipe est l’une des compétences de gestion essentielles d’un bon leader. Il est important de pouvoir échanger des idées, trouver des solutions, écouter et donner des conseils de manière amicale et sans tension.
  • La confiance : tant envers vous-même qu’envers autrui. Il est important de pouvoir s’affirmer, mais aussi de donner et de déléguer des responsabilités à ses collègues. La formation au leadership vous aidera à développer toutes ces notions.
  • L’intelligence émotionnelle : écouter vos collègues, comprendre leurs besoins, leurs motivations et agir en conséquence est important pour les relations hiérarchiques, au sein des équipes ainsi que pour la cohésion du groupe. Le développement de cet axe peut avoir des effets variés sur l’atmosphère du lieu de travail.

Enfin, il est important d’être conscient de vos responsabilités et de les assumer. Les managers doivent adopter la bonne position et se faire respecter par leurs collègues. Pour y parvenir, ils doivent faire preuve de leadership de manière à ce qu’on leur fasse confiance et qu’on les écoute.

Si vous souhaiter vous former ou former vos managers au concept de leadership, contactez-nous dès aujourd’hui pour une formation sur mesure, en présentiel, à distance et en blended !

Principes du management collaboratif

Le management collaboratif, l’un des styles de gestion les plus utilisés dans les entreprises, repose sur l’instauration d’un climat de confiance entre la direction et les employés. Découvrez dans cet article les caractéristiques, les avantages et les piliers du management collaboratif.

Management collaboratif : définition

Le management collaboratif, aussi connu sous le nom de management participatif, est une approche de gestion caractérisée par la participation et l’accord des employés dans le processus de prise de décision. Ainsi, les opinions de chaque membre de l’équipe sont régulièrement entendues, selon les compétences de chacun.

Quels sont les avantages du management collaboratif pour l’entreprise ?

Cette approche collaborative présente plusieurs avantages, que ce soit au niveau du personnel ou de la direction.

Les avantages humains

Avec ce système, les employés se sentent plus impliqués dans l’entreprise et donc plus motivés. En outre, ils auront davantage confiance en eux. Cette approche permet également de rapprocher les salariés et la direction, en les impliquant dans des projets communs. Il est ainsi plus facile de coopérer sur différents projets avec des équipes de départements divers et variés. Par ailleurs, selon un sondage réalisé par Deloitte en mars 2018, 51% des sondés estiment que la participation active de la direction dans la collaboration est très importante.

L’amélioration des performances

Cette manière de travailler améliore les performances des salariés. En effet, lorsque les employés disposent d’un meilleur espace de travail, ils peuvent travailler plus efficacement. Les entreprises qui ont introduit le management collaboratif constatent souvent de fortes améliorations dans la réduction du stress. L’absentéisme est également très faible.

Cela a un impact positif sur la productivité, ce qui permet à l’entreprise d’atteindre ses objectifs plus rapidement. Les employés font donc appel à l‘intelligence collective et à la coopération dans l’accomplissement de leur travail. En outre, si les employés se sentent récompensés, cela affecte directement les performances de l’entreprise.

Gain de temps

Le gain de temps est un avantage majeur de ce type d’organisation. Dans le management collaboratif, il n’y a plus d’intermédiaire superflue entre les employés et la direction et les informations circulent rapidement, voir instantanément selon les outils de gestion de projet partagés. Ce mode de gestion permet donc d’apporter des réponses plus rapides et plus efficaces. En outre, les équipes peuvent facilement s’entraider via la plateforme de collaboration choisie pour un fonctionnement optimal.

En résumé, les avantages de ce type de gestion portent sur trois points essentiels :

  • le développement de connaissances accessibles,
  • la fluidité dans le partage d’informations,
  • la motivation à collaborer.

Quels sont les piliers du management collaboratif ?

Le management collaboratif repose sur quatre grands piliers, aussi appelés « 4C du management collaboratif » :

  • la confiance ;
  • la coopération ;
  • le choix ;
  • la convivialité.

Pour organiser un mode de management participatif, la direction doit mettre en place de bonnes stratégies pour encourager la participation des employés.

les 4 piliers du management collaboratif
Source : Les 4 piliers du management collaboratif : les « 4C »

Comment instaurer le management participatif ?

Comment allez-vous manager vos collaborateurs ? Les stratégies de gestion participative réussies reposent traditionnellement sur 4 principes de base.

Mobilisation et participation de tous les employés

La gestion participative ne peut être mise en œuvre avec succès que si l’ensemble du personnel est impliqué et engagé dans le projet.

Épanouissement personnel et développement des compétences

Le management collaboratif nécessite des conditions de travail favorables basées sur l’écoute active et la bienveillance. En outre, l’accent est mis sur le développement des compétences de chacun en vue d’un épanouissement professionnel et d’une amélioration continue, bénéfique à l’entreprise.

Délégation de pouvoir et responsabilisation

Il s’agit là de la base même du « management collaboratif », qui est étroitement lié au concept de responsabilisation et d’autonomie dans l’entreprise. Chaque employé prend des décisions dans l’exercice de ses fonctions en fonction de son niveau de compétence et de responsabilité.

Développement des modes de régulation

Enfin, il convient de noter que des mécanismes de réglementation et d’auto-règlementation doivent être mis en place. Ils soutiennent également l’autonomie des équipes et veillent à leur cohésion et à leur alignement sur la stratégie globale de l’entreprise.

Rôle du manager dans le management collaboratif

Pour donner de l’importance au travail des salariés, les managers doivent adopter une stratégie claire. Afin de s’assurer que chacun s’implique dans ses projets grâce à la gestion de la collaboration, cette stratégie doit ensuite être partagée avec l’ensemble de l’équipe. Il est effectivement crucial que les informations soient transmises entre tous les responsables et le reste du personnel. C’est l’une des principales conditions pour atteindre les objectifs de l’entreprise. Elle augmente également l’efficacité de l’équipe, car chaque employé se sent valorisé.

Toutefois, une telle transition nécessite l’implication des membres de l’équipe de direction et, surtout, de la direction. En effet, ce sont les managers qui seront les plus impliqués dans le développement et la mise en œuvre de cette forme d’organisation.

Dans le cadre de la gestion de la collaboration, le rôle du manager est d’assurer la bonne circulation de l’information au sein de l’entreprise. En outre, les responsables doivent s’assurer que tous les employés comprennent l’organisation. En d’autres termes, chaque membre de l’équipe doit être impliqué pour que le changement organisationnel soit efficace. Les salariés, quant à eux, doivent s’engager volontairement.

Quel est l’intérêt du manager coach en entreprise ?

Le manager coach est une évolution presque logique dans l’histoire du management, qui suit l’évolution de la société.

Après des management de type très hiérarchiques et paternalistes, nous sommes passés progressivement à un management de type plus collaboratif et le manager coach est dans un sens l’aboutissement de cette évolution.

Quelle est la différence entre un manager et un manager coach ?

Un manager coach se distingue sensiblement d’un manager traditionnel ; ce dernier s’occupe de l’organisation du travail, veille à ce que les objectifs fixés soient atteints, contrôle les progrès, apporte des solutions et prend des décisions pour être le plus efficace possible.

Le manager coach va faire émerger la performance, il va responsabiliser ses collaborateurs, optimiser les performances, impliquer tout le monde et créer une culture de travail respectueuse et motivante. L’objectif est de renforcer le désir d’implication et la liberté d’action des employés.

Le manager coach vise à développer l’autonomie et la responsabilité de ses subordonnés, en favorisant la prise de conscience et l’apprentissage. Son objectif est de développer son équipe. En outre, on pourrait le définir comme un style de leadership basé sur le coaching management.

Pourquoi agir en tant que manager coach ?

Certaines jeunes entreprises évoluent vers une structure hiérarchique horizontale où les opérations deviennent plus complexes et où la prise de décision est largement déléguée aux employés. L’autonomie implique de modifier le mode de relation des managers avec leurs collaborateurs.

Les pressions économiques actuelles exigent des réponses toujours plus efficaces et rapides, et les dysfonctionnements individuels et collectifs ne peuvent être laissés sans réponse. Il est devenu nécessaire de responsabiliser davantage chaque individu et de travailler en mode collaboratif.

Enfin, l’arrivée d’une nouvelle génération a changé les mentalités dans le monde du travail. Si vous souhaitez encadrer une équipe de jeunes employés, il n’est plus d’usage d’adopter un style de management intrusif et directif.

Quels sont les avantages pour les managers ?

Soutien sur mesure pour les chefs d’entreprise, connu sous le nom de coaching exécutif, coaching professionnel ou coaching d’entreprise. Il est dispensé par un coach professionnel qualifié. Le coach accompagne la personne coachée et l’aide à atteindre des objectifs spécifiques. Pendant les sessions de management coaching, les managers sont guidés pour identifier les différents obstacles qu’ils rencontrent dans leur vie professionnelle. Ce soutien personnel aide les managers à améliorer leurs compétences et leurs performances. Les managers peuvent mieux gérer leur entreprise et leur équipe. Ce processus aide également les chefs d’entreprise à progresser dans le processus de prise de décision. Les politiques stratégiques ont un impact important sur la survie d’une entreprise.

Le coaching exécutif est différent de la formation professionnelle. Ce management coaching permet au coaché de s’adapter à de nouvelles situations. Le coach leur apprend aussi à gérer leur temps afin de traiter les priorités dans les plus brefs délais et d’éviter autant que possible les urgences. Le coaching exécutif aide également les dirigeants à développer leurs compétences en matière de leadership. Ces qualités sont essentielles pour influencer indirectement l’équipe afin d’atteindre les objectifs définis. Les meilleures politiques de gestion ne forcent pas les performances contre la volonté des employés. Les séances de coaching management aident les managers à avoir plus de confiance en eux et à adopter une attitude plus positive.

Quels sont les avantages du coach pour l’équipe ?

Les managers ne sont pas les seuls à en profiter. Les collaborateurs bénéficient également du coach en management. Grâce au coaching, les employés sont plus productifs. Le coaching améliore les performances individuelles et collectives.

Comme les managers, les employés bénéficient de soins pour renforcer leur estime de soi et faire face au stress lié au travail. L’épanouissement au travail est important pour atteindre les objectifs fixés. Le coaching d’entreprise aide donc, les employés à avoir une vision claire des tâches qui leur sont confiées.

L’objectif est de maximiser le potentiel de chaque individu et d’obtenir des résultats satisfaisants.

Pour les employés, le coach en management aide à la gestion de leur carrière. Ce soutien sur mesure permet au coach de mieux s’orienter. Il s’agit d’un coaching d’orientation professionnelle. Le coaching en entreprise améliore aussi les relations entre les employés. Cela permet de mieux aligner les politiques et les tâches de l’organisation.

Ce management coaching personnel permet également de prévenir et de résoudre les conflits. Les conflits sont fréquents dans le monde professionnel. Les coachs guident les employés pour éviter toute source de conflit et créer un environnement de travail calme.

Quels sont les avantages du manager coach pour l’entreprise ?

Le coach en management est un levier de développement de l’entreprise. L’objectif ultime d’une entreprise est de maximiser ses bénéfices et d’augmenter sa part de marché, et ce coaching management est un moyen efficace d’atteindre ces objectifs. Il augmente la productivité et les performances des employés en fournissant un travail de qualité dans les délais impartis. L’augmentation de la production accroît les ventes de l’entreprise. Une entreprise ayant une part de marché élevée se démarquera de ses concurrents et réalisera un chiffre d’affaires important. L’entreprise bénéficie de l’accompagnement des cadres et des employés. Les bénéfices de ce management coaching au sein de l’entreprise sont importants.

Le coaching management est une pratique de plus en plus répandue et qui permet d’équilibrer les relations entre managers et managés. Si vous souhaitez en savoir plus, explorez notre page de formations en management et prenez contact avec nos experts dès aujourd’hui !

Motiver et animer son équipe commerciale

Pour une entreprise, il est indispensable de motiver ses commerciaux afin d’atteindre des objectifs précis. Cependant, la motivation d’équipe va plus loin que de simples chiffres de vente. En tant que manager vous devez susciter chez les collaborateurs le désir de gagner. Le principal problème est donc de motiver vos collaborateurs en trouvant un équilibre avec le chiffre d’affaires de l’entreprise. Dans cet article, vous allez trouver des éléments de réponse pour motiver et animer votre équipe commerciale.

Opter pour un management plus humain de vos équipes commerciales

En tant que responsable du service commercial, vous devez soutenir vos équipes en plaçant l’empathie au cœur des activités de votre entreprise. Vous devez être à la base d’une pratique de vente adoptée par tous les commerciaux. Ainsi, pour motiver votre équipe commerciale, vous pouvez permettre aux membres de pratiquer le métier qui les passionne le plus en fonction de leurs valeurs. Pour motiver son équipe commerciale : voici quelques astuces.

Identifier les bons comportements des collaborateurs

Il est important d’identifier les collaborateurs qui adoptent les bons comportements. L’objectif est d’instaurer une atmosphère de bien être au sein de l’entreprise. Ces bons comportements peuvent ainsi servir de base à la rédaction d’une charte de valeur et fédérer vos équipes sur la raison d’être de l’entreprise. Au niveau commercial, les bonnes pratiques permettent une progression individuelle des collaborateurs.

Instauration des objectifs valorisants

Le responsable commercial doit proposer des objectifs où chaque collaborateur pourra prendre plaisir en ayant l’opportunité de démontrer ses capacités en matière commerciale. Un moyen d’améliorer les résultats de l’entreprise et de créer un dynamisme pour animer les réunions d’équipe par exemple.

L’entreprise peut notamment fédérer l’ensemble des collaborateurs avec des challenges inter-équipes digitalisés à travers les réseaux sociaux en interne. Cependant, vous devez mettre en place une compétition saine avec des récompenses adaptées pour chaque commercial : senior ou débutant.

Valoriser les initiatives des collaborateurs

Dès que vos collaborateurs ont des propositions bénéfiques pour l’équipe, l’entreprise doit consacrer du temps à leurs idées afin d’atteindre les objectifs. La prise en compte de leurs propositions contribue à favoriser le management participatif dans la gestion du service en charge des ventes. C’est une situation bénéfique pour vos commerciaux qui vont facilement s’épanouir dans leur travail.

Lorsque les propositions de vos collaborateurs conduisent à de réelles actions, vous devez leur reconnaître le crédit de cette initiative en les invitant à participer au calcul du budget, à la recherche des prestataires ou à l’organisation des réunions. Vous allez ainsi les responsabiliser et les motiver à poursuivre le projet qu’ils ont eux-mêmes créés.

Vous devez également féliciter vos collaborateurs quand leurs idées ont permis d’atteindre des objectifs de vente. Cette pratique est d’autant recommandée lorsque le chiffre d’affaires de l’entreprise progresse.

Prioriser le traitement des pertes de motivation des collaborateurs

Dans certains cas, il se peut que les collaborateurs rencontrent des pertes de motivation et des difficultés à atteindre leurs objectifs. Pour éviter cette situation, il est important de repérer les signes du manque d’implication de l’agent. Pour ce faire, vous pouvez organiser un entretien individuel consistant à poser des questions par rapport à la place de l’agent dans l’équipe et à sa satisfaction par rapport à ses missions, objectifs ou portefeuille client. Le but est de favoriser la franchise et la transparence dans l’entreprise.

La solution est de prendre votre temps pour revoir l’attribution des secteurs et réviser les objectifs fixés. Cependant, le fait de repenser la place du collaborateur démotivé dans l’équipe ne doit pas bouleverser le quotidien des autres commerciaux. Une fois la solution trouvée, il ne faut pas oublier de demander leur avis sur les changements projetés.

Reconnaitre l’évolution des collaborateurs pour les motiver

Pour motiver votre équipe commerciale, vous devez effectuer les bilans collectifs et individuels lors des réunions à chaque fin de trimestre ou fin d’années. Les rendez-vous sont faits pour évoquer l’évolution de carrière des collaborateurs.

Former les commerciaux pour développer des nouvelles compétences

Le fait de favoriser la montée en compétence dans le domaine de la vente augmente non seulement, les performances de l’entreprise en matière de vente, mais favorise également l’implication des commerciaux. Le manager va donc à titre d’exemple mettre en place le e-learning et programme personnalisé pour chaque équipe, utiliser des outils pédagogiques comme les simulations des situations pour l’immersion des commerciaux confrontés à divers problèmes sur le terrain.

Proposer des primes et opportunités pour fidéliser les collaborateurs

Les opportunités d’évolution sont de véritables moyens pour motiver les collaborateurs de votre entreprise, en particulier les commerciaux. Pour cela, le responsable commercial devra identifier les talents sur lesquels investir afin d’offrir un programme d’évolution en fonction de leurs performances.

Les primes sont également un autre moyen de fidéliser les équipes commerciales. En effet, le manager va leur proposer des conditions de travail très attrayantes en plus d’une rémunération classique. Les primes vont donc récompenser le comportement et les efforts fournis par chacun.

Animation d’une réunion commerciale

La réunion commerciale est un moment incontournable pour les équipes. C’est un moyen efficace de dynamiser les chiffres de ventes de l’entreprise. Il est donc important de bien organiser ce type de réunion pour motiver les collaborateurs. Afin d’atteindre les objectifs, il est indispensable de se poser la question : comment rendre une réunion commerciale efficace en tenant compte de votre contexte ?

Pourquoi faire des réunions commerciales ?

Avant de répondre à la question comment rendre une réunion commerciale efficace, il est important de déterminer ses objectifs et intérêts.

Les objectifs d’une réunion commerciale

Les objectifs d’une réunion commerciale des équipes sont :

  • faire le point sur les résultats de ventes de l’entreprise ;
  • partager les expériences entre les vendeurs ;
  • fédérer l’équipe commerciale sur un projet ;
  • communiquer les informations entre les équipes et la direction ;
  • informer les équipes sur les nouveaux produits ou services mis en vente.

Motiver les équipes avec les réunions commerciales

Réunir de manière régulière vos commerciaux va motiver les équipes de commerciaux de votre entreprise. En effet, les réunions commerciales sont l’occasion de mettre en avant les performances individuelles et collectives notamment avec le chiffre d’affaires. Pour que la réunion soit facteur de motivation, il est indispensable d’assurer l’intérêt de tous les participants. A titre d’exemple, vous devez les encourager et être à l’écoute de leurs questions et demandes diverses sans oublier que ce sont les commerciaux qui travaillent sur le terrain.

Rendre vos commerciaux plus compétents avec les réunions commerciales

L’examen des difficultés rencontrées par vos équipes de vente va contribuer à augmenter leurs compétences sur un domaine précis. Le partage des idées et le travail de réflexion de groupe sont des bons moyens pour améliorer les pratiques commerciales au sein de votre entreprise. De plus, la réunion commerciale est l’occasion de former les participants lorsque votre entreprise va utiliser un nouvel outil ou lancer un nouveau produit.

Comment rendre une réunion commerciale efficace ?

Voici quelques astuces pour avoir une réunion commerciale efficace avec vos équipes de commerciaux.

L’importance de la préparation de la réunion commerciale

La réunion commerciale est très fréquente dans une entreprise. Il est donc indispensable de le préparer en amont. Pour cela, vous devez d’abord fixer un ordre du jour et déterminer l’objectif de la réunion à travers des questions comme les résultats attendus ou les éléments importants à aborder. Vous devez également organiser la structure de la réunion, définir le profil et le nombre de participants.

Quant à la date de la réunion commerciale, vous pouvez suivre la tendance actuelle des réunions bimensuelles ou hebdomadaires d’une durée assez courte pour éviter de faire perdre du temps à vos commerciaux.

Animer vos réunions commerciales pour briser la routine

Pour éviter la lassitude et motiver vos équipes de vente pendant la réunion commerciale, il est vital d’innover en matière d’animation. Afin d’y parvenir, vous avez de nombreuses techniques à votre disposition.

Pour animer efficacement une réunion commerciale, vous pouvez :

  • Désigner un coach pour booster l’engagement des participants. Un animateur s’avère utile pour des réunions à distance.
  • Sortir du cadre habituel en organisant des réunions commerciales à l’extérieur de l’entreprise avec des sorties ou activités sportives. Ce sont des réunions plus conviviales avec un petit nombre de participants.
  • Utiliser des outils d’interaction moderne comme les tablettes tactiles ou objets connectés pour communiquer facilement les performances de chaque membre de votre équipe. Ils peuvent ainsi utiliser des logiciels de suivi pendant la réunion notamment en consultant les chiffres de vente.
  • Inclure dans la réunion commerciale des jeux ludiques comme le team building pour resserrer les liens entre les membres de votre équipe. C’est également une solution efficace pour améliorer la communication, résoudre les conflits et augmenter la motivation des collaborateurs.
  • Motiver les commerciaux à participer à la réunion en parlant de leurs actions commerciales ou expériences.
  • Utiliser le brainstorming pour présenter un nouveau produit ou trouver une solution à un problème.
  • Gérer le timing de la réunion commerciale pour déboucher sur des plans d’action concrets en fonction de l’ordre du jour. Il est aussi important de ne pas négliger les temps de pauses afin de motiver vos équipes.

Notons que la conclusion de la réunion de l’équipe doit rappeler les objectifs, mettre en évidence les résultats et interroger les participants au hasard. Enfin, vous pouvez fixer un challenge personnel pour chaque participant.

Suivre des formations pour animer des réunions commerciales efficaces

Il est possible de suivre des formations pour animer des réunions commerciales auprès d’organismes spécialisés qui atteignent leurs objectifs et apprendre à utiliser les méthodes d’intelligence collective pour animer vos réunions.

Quant au déroulement de la formation, elle est composée d’un diagnostic initial et aide à comprendre les clés de la réussite d’une réunion commerciale. La préparation permet de mettre les chances de votre côté en sachant que l’animation concerne le lancement et la clôture de la réunion.

 

Les clefs du succès pour manager commercial confirmé

Dans un contexte commercial en perpétuelle évolution où la concurrence est de plus en plus dure, l’art de la vente fait désormais toute la différence. Un commercial se doit non seulement de maîtriser toutes les techniques de vente mais aussi de fidéliser sa clientèle. Aussi, au sein de la majorité des entreprises, l’équipe de vente est sous la direction du manager commercial qui joue un grand rôle dans la formation de son équipe et offre sa compétence dans la réalisation des objectifs de vente de l’entreprise. Quelles sont alors les clefs du succès pour un manager commercial confirmé ?

Le leadership pour être un bon manager commercial

Un bon manager commercial doit avoir les qualités d’un leader dans sa mission de motivation de son équipe de commerciaux à accomplir les principaux objectifs de vente. Il doit ainsi, être en mesure de piloter et manager son équipe, la fédérer dans le but de booster les performances de vente de l’entreprise. En outre, la capacité d’adaptation du manager face à diverses situations et ses talents en tant que négociateur font de lui un leader d’office pouvant inciter son équipe à travailler avec lui.

De ce fait, le manager commercial confirmé est avant tout celui qui sait faire travailler son équipe de commerciaux en synergie pour des ventes accrues et une fidélisation de la clientèle. Un bon manager commercial sait inciter à l’action commune afin de partager des intérêts communs.

Quand un objectif est atteint, il n’hésite pas non plus à saluer les efforts de chacun et à encourager à plus d’applications envers les commerciaux n’ayant pas atteint leurs objectifs de vente. Il contribue entièrement à la motivation constante de son équipe en faveur d’un travail de vente.

Une parfaite maîtrise des outils de coaching pour transmettre ses compétences

Les qualités d’un manager commercial confirmé résident dans ses compétences pratiques et techniques. Un bon manager commercial se doit de maîtriser tous les outils de management commercial pour une qualité de travail irréprochable suivant les normes. Parallèlement à cela et doit connaître l’entreprise ainsi qu’anticiper les enjeux de l’environnement commercial. Ses actions de coaching seront ensuite établies à partir des outils de stratégie commerciale.

Parmi les outils de coaching indispensables à maîtriser, les plus courants sont le Customer Relationship Management ou CRM qui sert à la gestion de la relation client et l’Enterprise Resource Planning ou ERP qui est l’ensemble des stratégies visant le travail à mettre en œuvre pour l’augmentation des ventes. Savoir utiliser ces logiciels et être en mesure de les transmettre à son équipe doivent ainsi obligatoirement faire partie des qualités d’un manager commercial confirmé.

Le bon manager commercial est également l’acteur qui sait transmettre comment être un bon manager commercial. Il doit alors être en mesure d’octroyer ses compétences à ses collaborateurs commerciaux à travers une formation technique sur la maîtrise des outils de management commercial afin d’acquérir une performance de travail commune pour une stratégie commerciale fructueuse visant l’augmentation des ventes et la réalisation des objectifs de l’entreprise.

Un manager commercial confirmé est un bon communicateur

Comment être un bon manager commercial ? En sachant communiquer avec ses collaborateurs, le manager motive son équipe grâce à son allocution et son développement verbal sur des sujets qu’il maîtrise. Lors de ses réunions de travail, d’animation et de formation d’apprentissage des outils de coaching, les qualités d’un manager commercial confirmé se traduisent également dans son aisance à parler, à avancer des arguments pour soutenir ses dires et ses compétences à garder l’attention de ses collaborateurs.

Sa performance en tant que communicateur est aussi palpable dans ses qualités à être à l’écoute de son équipe sans négliger l’avis de ses collaborateurs dans un brainstorming management et, ses séances de formation en management incluent le dialogue entre commerciaux et la communication motivation qui incite à l’action commune tous les collaborateurs au sein de l’entreprise.

Un bon manager commercial doit également être un manager communicateur désignant le management commercial comme une activité qui vise la performance hors pair entre collaborateurs en matière de dialogue pour l’atteinte de desseins communs.

Le manager commercial confirmé est le motivateur de son équipe

Pour être un manager confirmé, vous devez être la source de motivation de votre équipe commerciale. C’est une des qualités d’un manager commercial confirmé qu’il ne faut surtout pas oublier. Le manager parfait est donc celui qui enthousiasme constamment son équipe et l’incite à toujours être en éveil. Ses compétences en motivation restent une source d’énergie  pour l’action en matière de stratégie commerciale de vente.

Ainsi, être un bon manager commercial implique la mise en place de réunions d’animation et d’évènements favorisant la culture d’entreprise et la cohésion d’une équipe entre les périodes de séances de formation et d’apprentissage des logiciels outils de management.  La politique de motivation de l’équipe permettra l’intégration de chacun dans l’entreprise et développera à long terme un sentiment d’appartenance.

Adami : l’art du management à distance

ADAMI, Société civile pour l’Administration des Droits des Artistes et Musiciens Interprètes, est un organisme français de gestion collective des droits des artistes interprètes, défense des intérêts, aide financière aux projets et accompagnement de carrière.

Dans le cadre du déploiement d’une charte télétravail, ADAMI a fait appel en 2019 à ADALIANCE pour bénéficier d’une formation sur la mise en œuvre optimale du télétravail au sein de l’entreprise.

Environ 20 personnes sur les 90 salariés, réparties en 3 groupes différents de 8 personnes ont assisté à la formation.

Accéder à l’étude de cas

Organiser le travail à distance afin d’optimiser la collaboration

Le travail à distance ou télétravail permet aux salariés d’une entreprise de travailler à l’extérieur des locaux de celle-ci. Ils peuvent ainsi exercer leur travail à domicile ou dans un espace de coworking par exemple. Afin d’optimiser la collaboration à distance, il reste néanmoins nécessaire de s’organiser en interne.

Travailler à distance

Le travail à distance ou télétravail consiste à effectuer des tâches professionnelles en dehors des locaux de l’entreprise, mais toujours sous la direction d’un employeur. La condition majeure, dans l’univers de la tech notamment, est d’assurer aux employés une connexion internet quel que soit le lieu choisi. Il n’est évidemment pas exclus pour certaines entreprises de devoir investir davantage dans du matériel pour ses employés afin de leur permettre de travailler à distance.

Le télétravail c'est quoi
Source : le télétravail en France

En France, le télétravail dans le secteur privé est défini comme « une activité professionnelle effectuée en tout ou partie hors des locaux de l’entreprise à la demande du salarié ou de l’employeur. Le salarié en télétravail bénéficie de garanties particulières. »

Pour faciliter le télétravail, il est indispensable d’utiliser des technologies de l’information et une excellente communication via des ordinateurs portables, smartphones et, plus rarement, tablettes. Des équipements qui vont faciliter la collaboration entre tous les acteurs de l’entreprise.

Télétravail et collaboration

Fluidifiant les échanges, le travail collaboratif à distance va ainsi améliorer les conditions de travail et par conséquent augmenter la performance des entreprises.

Gagner du temps

L’un des objectifs du travail collaboratif, à distance ou non, est le gain de temps. Il se traduit par la centralisation des nombreuses informations à l’aide d’outils ou de plateformes. Les échanges par e-mail se verront remplacés par un système de messagerie instantanée, plus rapide pour échanger entre collaborateurs. À titre d’exemple on peut citer des messageries célèbres comme Teams ou Slack. Google Workspace propose également une messagerie, intégrée à sa suite d’outils. Ces systèmes de messageries instantanées se distinguent d’applications comme Whatsapp ou Télégram (plus communes dans la sphère privée) par leurs nombreuses intégrations à divers logiciels : calendrier, outils d’assignation, gestion de projets, CRM etc.

Flexibilité

Avec ou sans télétravail, des imprévus et des changements de planning peuvent se présenter. Dans ces situations, un mode de travail collaboratif permet une meilleure adaptabilité, surtout à distance. Grâce aux plateformes collaboratives en ligne, le travail à distance est facilité pour communiquer des changements de dernière minute aux employés.

les avantages du télétravail
Source : Télétravail post-covid : avantage ou inconvénient ?

Amélioration de la productivité globale

La mise en place du travail collaboratif à distance a également pour objectif d’améliorer la productivité des salariés : plus d’échanges et un accès à l’information à tout instant, pour suivre un projet en cours. Des logiciels de gestion de projet connus comme Trello, Asana ou encore Monday permettent à toutes les équipes de suivre en temps réel l’avancement des projets, l’assignation des tâches, notamment grâce à de nombreuses intégrations. Ces outils collaboratifs permettent l’optimisation du travail à distance, un gain de productivité ; attention à assurer une formation régulière des employés sur les nouveaux outils de collaboration. Un excellent moyen de le faire est de prévoir un suivi régulier par de courtes sessions de formation en interne, et de tenir à jour une documentation dédiée pour les employés.

Organisation

Pour certaines personnes, qui ont l’habitude des small talks et du travail en présentiel, collaborer à distance peut rapidement devenir déstabilisant. L’objet de cet article n’est pas d’aborder l’aspect humain, mais nous y reviendrons certainement dans un blogpost ultérieur. Ne vous y trompez pas ; tout est d’abord question d’organisation et de communication.

Communication

L’une des premières choses à faire est de déterminer le rôle de chaque membre de l’équipe. C’est une règle importante non seulement, pour le travail en présentiel, mais également pour le travail à distance. Cela va permettre de s’accorder sur les tâches et les objectifs afin d’éviter tout malentendu. Il est primordial de consigner toutes les informations liées au projet en cours sur un fichier en ligne que chaque membre de l’équipe pourra consulter à tout moment. Ce modèle d’organisation va entretenir la cohésion.

Les bons outils du télétravail

Plusieurs logiciels payants ou gratuits sont disponibles en ligne afin d’assurer un maximum de collaboration à distance. Quelques exemples :

  • Les outils de gestion de projet à distance qui permettent de centraliser toutes les informations nécessaires : Trello qui permet de gérer des plannings au format tableau, ou encore la plateforme Notion, espace de travail collaboratif complet qui ne cesse de proposer de nouvelles fonctionnalités. On citera également Asana et Monday qui restent des références en matière de gestion de projet. La plupart existent en version gratuite, avec une limite des fonctionnalités et du nombre de membres.
  • Les outils de partage de documents comme Dropbox Business et son espace de stockage sécurisé. Quant à Google drive Business, il permet de stocker les fichiers de l’entreprise sur un cloud sécurité accessible par tous les salariés en télétravail.
  • Les outils de communication qui vont permettre de communiquer de manière instantanée avec vos collaborateurs en groupe ou individuellement. Comme cité précédemment, vous retrouverez parmi les plus célèbres Slack, ou encore Teams proposé par Microsoft Office 365.
  • Les outils de visioconférence, tels que Teams, Google Meet, Zoom, Whereby.

À tous ces outils peuvent s’ajouter des intégrations correspondant à votre activité et/ou vos missions. Afin d’être mieux conseillés et informés, Adaliance peut vous accompagner grâce à une formation adaptée et sur mesure. Contactez-nous pour en savoir plus.